SerpenSortia Index du Forum SerpenSortia
Draco Dormien Nunquam Titilambus
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer  ConnexionConnexion 

14 Février 2007

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SerpenSortia Index du Forum >>> Autres lieux >>> Londres >>> Godric Hollow
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Matthew Manwë
Bibliothecaire
Bibliothecaire

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 373
Localisation: Dans sa bibliothèque en est devenu cannibal
Masculin
Fiche de personnage: URL
âge du personnage: 33
Intelligence: 20
Volonté: 12
Puissance: 13
Charisme: 15
Agilité: 12
Endurance: 11
Attaque magique: 14
Resistance magique: 14
Points Forts: Enchantements, Histoire de la magie, DCFM
Points Faibles: Astronomie, Arithmancie
Pouvoirs spéciaux: légilimancie

MessagePosté le: Jeu 1 Mai - 00:09 (2008)    Sujet du message: 14 Février 2007 Répondre en citant

William Jigglespark a écrit:
Il était attendu là bas et il le savait parfaitement, il se dirigea vers la demeure la petite dans les bras. Elle ne pleurait plus elle le connaissait bien, très bien même, tout se passait exactement comme prévu.
Comme si elle l'avait vu arriver la porte s'ouvrit à son arrivée, il marcha alors, et les portes s'ouvraient seules comme pour le guider vers celle qu'il devait voir. Il arriva enfin devant celle qu'il voulait voir et s'inclina devant elle.
"Madame bonjour. Permettez moi de vous présenter Miss Moïra Malfoy, je sais à quel point il vous tardait de faire sa connaissance."
La petite pencha la tête sur le coté et sourit à la dame, en guise de bonjour probablement.


Chef des Mangemorts a écrit:
Toute habillée de noire, Elle était installé sur une chaise à haut dossier, ornée de serpent argentés sur un fond de velours vert... un peu démodé en l'occurence. Elle avait songé à les changer contre des meubles de prix de designer américains... plus modernes, plus moldus.
Les jambes croisés, elle était occupée à croquer dans une pomme si rouge qu'on l'aurait cru sortie d'un livre de contes.
Elle sourit à William, les lèvres brillantes du jus du fruit et Elle se leva, jetant la pomme sur la table la plus proche pour s'approcher de l'Auror, et de la petite...
- "Ah... Moïra, Moïra, comme je suis heureuse de te connaitre...."
Elle la prit dans ses bras, la soulevant pour l'observer, avant de la lover dans ses bras.
"Les talents de ta mère, et la malignité du sang Malfoy de ton père feront de toi une grande sorcière... Mais pour le reste..."
Elle coula un regard en coin à William et poursuivit...

" Ne t'inquiète pas... tu auras deux grands frères pour te protéger et une grande soeur pour te cajoler... Joffrey!"

L'appel claqua, sec, et un elfe de maison tout maigre apparut en se tordant les mains, juste vétu d'un trés grand slip serré à la taille par un bout de ficelle. Un tatouage ornait son bras.
- "Madame m'a appellée?" chevrota la pitoyable apparition.
- "Donne moi ton bras."
Il tendit son bras maigre, dévoilant la Marque qui y était tatouée. Ses oreilles se baissèrent d'apréhension. Elle effleura du doigt le tatouage, et l'elfe se crispa sous la douleur.
"C'est bon, tu peux partir... William?"
Elle s'approcha du jeune homme, qui avait toujours un genou à terre... et Elle le contempla de ses yeux brillants...


William Jigglespark a écrit:
Il la sentait et l'entendait croquer dans sa pomme, il retint son souffle, plus un réflexe qu'il ne pouvait contenir qu'autre chose. Il le saviat à ce moment là son attention était plus fixée sur la petite que sur lui même.
- "Ah... Moïra, Moïra, comme je suis heureuse de te connaitre...."
Evidemment il le laissa prendre la petite dans ses bras puis il s'agenouilla. Non qu'il aimait cela mais elle l'exigeait à chaque fois alors il s'y confortait. Toutefois il avait levé les yeux. Oh pas longtemps non juste le temps de voir ce jus de pomme sur ces lèvres délicieuses... Un instant il eut envie de le lui ôter à sa façon mais cela n'était pas le moment il le savait.
"Les talents de ta mère, et la malignité du sang Malfoy de ton père feront de toi une grande sorcière... Mais pour le reste..."
Il sentit le regard en coin de sa patronne se poser sur lui. Si il resta immobile il n'était toutefois pas tout à fait de marbre.

" Ne t'inquiète pas... tu auras deux grands frères pour te protéger et une grande soeur pour te cajoler... Joffrey!"

Il entendit un appel et un elfe d maison pitoyable arriva.
- "Madame m'a appellée?" chevrota la pitoyable apparition.
- "Donne moi ton bras."
Il entendit simplement le cri de douleur de l'elfe de maison, absolument hypnotisé par sa maîtresse.
"C'est bon, tu peux partir... William?"
Il leva la tête gardant un genou à terre. Il eut ensuite un très léger sourire en coin, de ceux qu'elle aimait bien il le savait. Et il pouvait se le permettre il avait accomplit sa mission à la perfection. Il attendait juste qu'elle lui permette de se relever.
"Maitresse?"
Il se doutait que les félicitations vendraient alors il avait usé d'un ton très légèrement suave, le genre de ton qu'il usait volontier avec ELLE, uniquement quand ils étaient seuls.


Chef des Mangemorts a écrit:
Elle sourit, et courba l'index de sa main libre pour en carresser du dos la joue, puis le cou de William, ouvrant sa main pour caresser la clavicule et le torse, s'arrétant sur le coeur.
- "Je suis contente de toi, Axel... Merci pour l'enfant..."
Elle se recula ensuite, en laissant le bout de ses doigts s'égarer sur le tissu de la cape de l'Auror.
"Reste, j'ai juste convoqué quelqu'un... ensuite, j'aurais besoin de te parler... Tu as bien travaillé."
Elle alla se rassoir sur son siège, l'enfant toujours contre elle, et du bout du doigt ordonna à une coupe de fruit de s'approcher du jeune homme.
"Mange donc une pomme, elles sont délicieuses..."
Elle joua avec l'enfant et rajouta
"Oh, et j'aime bien tes cheveux roux..."


William Jigglespark a écrit:
Il était resté regardant sa maîtresse de manière très pénétrante, l'écoutant le féliciter, puis lui demander de rester. Une forme de consécration pour lui comme à chaque fois. Alors qu'elle s'asseyait avec l'enfant lui se releva toujours face à elle. Sous sa sugestion il prit une pomme et croqua dedans à pleins dents jetant un regard quelque peu ambigus et pleins de sous entendu à la femme qui tenait cette enfant. Alors qu'elle prononçait sa phrase sur les cheveux roux il sourit doucement et tranquillement reprit sa teinte naturelle, un superbe roux flamboyant. Il croqua à nouveau dans la pomme, attendant avec sa maîtresse la personne convoquée.


Draco Malfoy a écrit:
Draco arriva devant la porte de la demeure qui s'ouvrit à son arrivée.
Il était donc attendu.
Il entra se dirigeant vers la salle de réception.
Il entra alors que la porte du salon s'ouvrait  et la vit. elle était là. Tenant dans ses bras une petite fille. Une nouvelle acquisition depuis la petite
Louisa.
Il la salua avec déférence et réalisa alors qu'il n'était pas seul.
En découvrant l'autre il pâlit s'il étiat encore possible qu'il soit plus pâle qu'il n'était et sa lèvre inférieure trembla.
Il déglutit avec difficulté et se prit à gronder quand lui revint l'enfant.
Il la regarda et ne pouvant empêcher sa main de trembler baissa la tête. Il ne pouvait se permettre de se jeter à la gorge de ce salopard pas avec elle en face gardant en otage sa fille.


Chef des Mangemorts a écrit:
Elle sourit, et se leva, Moira dans les bras. La petite jouait calmement avec le doudou que sa mère lui avait donné quelques heures plus tôt, et racontait des histoires en babillant...
La chef contempla Draco et lui sourit.
- "Vous devez avoir beaucoup de choses à vous dire tous les deux, n'est ce pas Draco?"
Elle s'approcha et lui tendit l'enfant.

"Tenez, prenez là... et allez la porter à l'étage, dans la chambre. Je crois que Louisa dort..."


Draco Malfoy a écrit:
Draco prit l'enfant.
Et sans un mot n'osa même pas croiser son regard.
C'était la première fois qu'il tenait sa fille. Il avait tout sacrifié pour la préserver mais en vain. Moira était à présent ici dans le pire endroit qui soit. Il serra l'enfant contre lui mais cette dernière se mit à s'agiter.
Elle ne connaissait pas celui qui la tenait là.
Il la vit alors tendre ses bras vers William y reconnaissant celui qu'elle voyait tous les jours.
Ravilant l'humiliation que représentait ce geste il la berça et lançant un regard glacial à William gronda.
-"Traitre."


William Jigglespark a écrit:
Lui avait observer Draco depuis son entrée. Il le trouvait... Dans un état absolument miteux et pitoyable. Il hocha la tête aux paroles de la femme puis observa le comportement de Moïra. Il faillit sourire à son comportement voyant bien que cela dérangeait et faisait enrager Malfoy. Il gronda un mot et là il sourit totalement. Il n'avait rien à ajouter sur le moment.


Draco Malfoy a écrit:
Draco se détourna et s'éloigna essayant de resister à l'envie de massacrer sa petite gueule craneuse qui le tenaillait.
La priorité était de préserver Moira. Il serait temps pour la vengeance plus tard.
Il se dirigea vers la sortie de la salle de réception ne souhaitant plus voir William.
Une fois dans le couloir avec le plus grand calme il dédaigna l'escalier et se dirigea le long du couloir vers l'entrée. Il devait faire vite.
Avec un peu de chance...


Chef des Mangemorts a écrit:
Elle alla se rassoir, et croisa les jambes en souriant.
 
- "Suis-le... je n'entends pas craquer les marches de l'escalier... peut être as-t'il oublié où se trouvait la chambre? Il faudrait en ce cas lui indiquer le BON chemin."

Elle se tapota les lèvres de son index, puis fit léviter une nouvelle pomme vers sa main, et croqua dedans.


William Jigglespark a écrit:
Il se contenta de hocher la tête puis s'inclina une fois de plus devant elle n'osant lui prendre la main pour un baise-main. Il emprunta ensuite le même chemin que Malfoy pour finalement le trouver dans un corridor.
"Les chambres ce n'est pas par là Malfoy... Mais si tu veux que je t'ouvre la voie je suis ton homme."
Il eut un sourire quelque peu carnassier.


Draco Malfoy a écrit:
Draco ignora William et poursuivit son chemin. chaque pas de plus une chance de plus de s'en sortir.
Alors qu'il arrivait à l'netrée devant la porte il lui dit.
-"Jigglespark tu t'es tapée ma femme et j'ai toléré cet outrage car j'ai eu la faiblesse de croire que tu les protégerais vu que je ne le pouvais. Je me ferais un plaisir de te buter le temps voulut."
Il posa la main sur la poignée de la porte et la tourna. Elle était fermée.
Il se retourna faisant face au traitre d'auror.
Il devait absolument trouver un moyen de sortir.


William Jigglespark a écrit:
Lui se contenta d'indiquer la direction des escaliers.
"Tu crois vraiment qu'elle va te laisser sortir ainsi alors qu'elle vient juste de la récupérer? tu es bien naïf... Emmène là ou elle le veut... Il n'y a aucune issue tu le sais bien... Arrête de perdre ton temps..."
Il eut un léger reniflement de dédain, et il continua de le surveiller.


Draco Malfoy a écrit:
Draco se résigna et se dirigea vers l'escalier grimpant les marches  et se sachant talonné par Jigglerspark.
Arrivé au palier il fonça sans hésiter dans la fenêtre qu'il traversa  serrant dans ses bras Moira et au rpix de la préserver d'une coupure en récolta par ci par là n'entamant guère la peau et plus sa cape. Il atterit sur le toit recouvert de neige et glissa jsuqu'au rebord  d'où il bascula ne pouvant freiner sa chute.
Il tomba sur le dos dans le jardin sa chute à peine amortit par l'épais manteau neigeux. Il sentit un craquement  et une douleur du côté gauche. Il devait s'être cassé une cote mais Moira n'avait rien si ce n'est une grosse frayeur.
Elle sanglotait ne comprenant pas pourquoi il faisait si froid tout à coup.


William Jigglespark a écrit:
Si il n'avait pas eu le temps de réagir en le voyant sauter par la fenêtre il alla assez vite à la dite fenêtre baguette en main. Dès que Draco eut fini de choir avec la petite à son tour il sauta. N'ayant pas de fardeau il se redressa assez vite et en pleine forme de cette chute. Il se mit alors debout baguette pointée vers Draco.
"Un pas de plus et je te pétrifie..."
Son visage était grave, et dangereusement calme.


Draco Malfoy a écrit:
Draco avait entretemps réussit à sortir sa baguette et ne répondit que pour hurler.
-"Sectum sempra."
Le sort n'était pas ajusté et au leiu de faucher le torse atteignit les jambes de sa victime.
Et rajouter aussitôt derrière tout en se relevant.
-"Protego."


William Jigglespark a écrit:
Aouch il se l'était prit en pleines jambes. De petites coupures extrêmement douloureuse apparurent. Il grimaça un peu fixant Draco. Un protego hein? Il savait que cela protégerait la petite en priorité et que Draco n'était pas en état pour le lancer pour les deux. Alors il pointa sa baguette visant le coté qui portait Moïra sachant ce que cela donnerait.
"Incendio."
Le sort ricocha effectivement sur le protego mais Draco étant trop faible pour le repousser et protéger la petite, plutôt que d'être renvoyé à son envoyeur il glissa et l'épaule droite commença alors à brûler.
"Tu ferais mieux d'abandonner toute vélleité de fuite cela ne servira à rien tu le sais..."
Il continua de pointer sa baguette sur lui.


Draco Malfoy a écrit:
Draco serra ses dents subissant l'incendio. Il dégraffa son manteau qui avait pris la plupart des flammes et se consummait.
La tunique qu'il portait dessous avait brûlé aussi au niveau de l'épaule laissant apparaitre son épaule un peu noircie.
Il tendit sa baguette à nouveau et cracha.
-"Endoloris."
Il ajouta.
-"Tu ferais mieux de fermer ta gueule et crever, traitre !"


William Jigglespark a écrit:
Il se prit un endorloris. Cela lui apprendrait à sous estimer ses adversaires. Il mit un genou à terre se tordant sous la douleur alors que son apparence se mettait à changer. Ses cheveux devinrent fanchement roux, sa carrure changea et se fit plus fine, son visage aussi, il passa par moults couleurs avant de se stabiliser quelque peu. Le protego ne serait plus efficace il le savait.
"Expelliarmus"
Lui aussi commençait à faiblir il n'avait fait que désarmer Draco sans l'envoyer voler. Alors il enchaina pour ne pas qu'il s'enfuit.
"Locormortis"
Il se mit ensuite à rire légèrement.
"Tu n'as toujours pas comprit Malfoy?... Aveugle que tu es... Celui que tu traite de traitre est mort depuis longtemps."
Il se releva péniblement et voulu partir vers la baguette de Draco, mais finalement se ravisa, la douleur dans ses jambes était encore pénible. Il le fixa de ses yeux de couleur vert jaune assez particulière.


Draco Malfoy a écrit:
Draco vit sa baguette bondir à quelques mètres et fila vers elle. Il subit le locomortis sur la jambe gauche qui devint aussi dure que la pierre et se traina avant de se jeter sur sa baguette la petite tomba sur la neige et Draco se retourna hurlant.
-"Lashlabask !"
Des étincelles se mirent à pleuvoir sur william.
Il enchaina aussitôt en profitant de la confusion de son adversaire pour ajouter.
-"Incarcerem."
Des dizaines de cordes surgirent de partout se jetant sur l'auror pour l'immobiliser.
Il s'approcha baguette à la main en grondant.
-"Qui es tu alors ?"


William Jigglespark a écrit:
Le plus rapidement possible il lança un protego mais il ne fut pas entièrement efficace et une étincelle lui atterrit dans l'oeil. Il hurla plaquant sa main sur l'orbite crevé. Le sang coulait à présent sur sa main. Il réussit à repousser in extremis les cordes mais se saviat à présent extrêmement vulnérable au corps à corps. Toutefois quand Draco posa sa question lui éclata de rire.
"Ne me dis pas que tu ne t'en doutes pas. Après tout ce temps passé auprès d'elle tu devrais savoir comment elle fonctionne non?"


Draco Malfoy a écrit:
Moira était toujours couchée dans la neige et sanglotait.
Draco ajouta.
-"Impedimenta."
Et aussitôt.
-"Endoloris."
Il se jeta sur sa victime le faisant tomber au sol et grogna.
-"Tu as pris sa place dans le but de voler ma fille... ça t'empêchera pas de crever aussi."
Et tout disant ceci il se mit à lui balancer des coups de poings rageurs dans la figure. Un craquement se fit entendre. Le nez de sona dversaire n'avait pas résisté.
Ses poings engluées de sang s'arrêtérent et il dit.
-"Tu n'es pas un mangemort sinon je te connaitrais alors qui es tu ?"
Il travaillait donc pour elle mais dans quel but et pourquoi. Il devait le savoir cela pourrait offrir un avantage indéniable à l'avenir sur elle.


William Jigglespark a écrit:
Il se prit à nouveau les coups et commençait à être assomé par la douleur alors il voulu en finir et sortit un couteau. Pour dégager Draco il le lui enfonça une première fois dans l'abdomen puis lui en donna un coup sur le visage, l'ouvrant en diagonale du front coté droit au menton coté gauche. Toutefois il n'avait pas crevé l'oeil. Il lui donna un nouveau coup de poing dans l'abdomen pour le repousser. Draco retomba sur le dos à terre lourdement. L'homme en profita alors pour jeter un coup de poing ultra violent pour réduire son genou en miette.
"Si elle n'a pas daigné t'en informer c'est qu'elle estimait que c'était inutile."


Draco Malfoy a écrit:
le cri de Draco fut étouffé par la douleur qu'il ressentit dans l'abdomen.
Il sentait le sang coulait de la palie de son visage et sa bouche en fut inondée. Il cracha et   chopant sa baguette qu'il avait laché pour  tabasser son adversaire et il cria.
-"Accio couteau."
Le couteau fusa et draco le récupéra.
Tendre le bras pour lancer le sort fit fulgurer la douleur de la blessure à l'abdomen qu'il avait.
Il grimaça et balança frénétiquement.
-"Endoloris, endoloris, endoloris !!!"
Il n'avait plus l'énergie de le tuer  avec sa baguette mais le faire souffrir oh oui !
Il ajouta.
-"Je te ferais cracher la vérité."
Se disant il jeta le couteau qui alla se ficher dans le torse du faux william, malheureusement pas du côté du coeur mais le poumon devait être touché.


William Jigglespark a écrit:
Les endorloris étaient de plus en plus faibles se sachant cuits ou presque il décida d'ouvrir la bouche.
"WEAther. Indépendant des mangemorts. Vous ne saviez donc rien."
C'était un simple constat et il se mit à rire nerveusement. Son oeil saignait, il avait un couteau fiché dans le poumon, et il riait.
"C'est l'organisation des puissants..."
Il toussa il ne lui restait plus beaucoup à vivre il le savait.


Draco Malfoy a écrit:
Le WEAther, ça ne disait rien à Draco mais peu importe il avait ce qu'il voulait.
Il se traina jsuqu'à son adversaire agonisant et s'appuya sur lui faisant pression sur le couteau.
-"Hé bien voilà... En effet tu n'es pas Jigglespark. Il m'aurait demandé plus de mal, lui."
Il s'approcha du visage ravagé de sa victime et lui dit.
-"Je te rassure je m'emploierais à les détruire tout comme la trainée pour qui tu as volé ma fille."
Ceci dit il approcha sa baguette de la plaie béante qui avait été le nez de l'homme et lui murmura un sourire carnassier aux lèvres.
-"Endoloris."
La douleur fulgura directement dans le cerveau de sa victime.
Il arrêta et se releva en marmonnant.
-"Vas en enfer connard."
Il boita difficilement laissant une trainée de sang dans la neige vers Moira qui continuait de sangloter. Il la prit comme il put dans ses bras et rassembla ses forces pour transplaner.


William Jigglespark a écrit:
Dans un dernier sursaut l'homme se releva et puisant dans ses dernières forces et enleva le couteau de son ventre. Il se laissa tomber de tout son poids et le couteau se planta dans le dos de Malfoy, tandis que l'autre s'écroulait à terre.
Jamais plus il ne se réveillerait.


Draco Malfoy a écrit:
Draco eut un hoquet quand il reçut le couteau entre les omoplates et sa baguette tomba à terre.
Il oscilla quelques peu puis regardant  sa fille trouva la force d'avancer d'un pas. Une tache de sang commença à s'élargir et empreignait le tissu de sa tunique dans son dos.
Un second survint et puisant dans ses dernières forces il transplana.

_________________
Matthew Manwë
ex serdaigle
bibliothécaire de Poudlard
élu Mister Freeze 2006 par sorcière coquine magazine, pour vous servir.


sprite by Selnou.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 1 Mai - 00:09 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Matthew Manwë
Bibliothecaire
Bibliothecaire

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 373
Localisation: Dans sa bibliothèque en est devenu cannibal
Masculin
Fiche de personnage: URL
âge du personnage: 33
Intelligence: 20
Volonté: 12
Puissance: 13
Charisme: 15
Agilité: 12
Endurance: 11
Attaque magique: 14
Resistance magique: 14
Points Forts: Enchantements, Histoire de la magie, DCFM
Points Faibles: Astronomie, Arithmancie
Pouvoirs spéciaux: légilimancie

MessagePosté le: Jeu 1 Mai - 00:24 (2008)    Sujet du message: 14 Février 2007 Répondre en citant

Fye Celeste a écrit:
Fye approcha de la maison.
Cette dernière semblait comme d'habitude en grande partie à l'abandon suite aux évènements survenus du temps où les potter y vivaient la maison n'avait jamais eu de nouveaux occupants.
Enfin ça c'était la version officielle, la réalité semblait est franchement différente.
Ils s'avancèrent dans le jardin devant la façade et Fye constata que du sang maculait un peu partout la neige immaculée.
Il aperçut alors un corps baignant dans une large mare de sang.
Il sortit aussitôt sa baguette et dit.
-"Lyman identifies le corps."
Pendant ce temps Fye s'approcha de la maison. Elle était vraiment délabrée mais quelque chose clochait.
il tendit sa baguette et marmonna.
-"Revelare."
Le sort rebondit sur la maison et se dissipa.
*Un sort d'illusion, très puissant.*
Il gromella se disant que ça n'était pas sa spécialité.


Eloïs Lyman a écrit:
Faisant suite à son mentor, Eloïs s'approcha de l'ancienne maison des Potter avec la gorge passablement nouée. Pas qu'il manque de courage, le courage consistait justement à savoir lutter contre la peur. Sans craintes, pas de bravoure. Mais... plancher sur des dossiers, surveiller à distance, réfléchir sur des faits, c'était bien différent de l'action sur le terrain.
Avant même qu'ils n'aperçoivent le corps étendu face contre terre, les traces sanglantes tâchant le sol enneigé avaient été relevé ainsi que les marques d'une lutte dans la poudreuse.
- Lyman identifie le corps.
Sans appel. De toutes façons, le jeune homme se dirigeait déja vers le cadavre. Il suivit des yeux les dernières traces de pas de ce dernier avant qu'il ne s'écroule pour de bon puis l'observa quelques secondes sans y toucher. Même de dos, cette dégaine vestimentaire ne lui était pas inconnue. Il saisit la dépouille par le bras droit et se redressa pour le faire rouler sur le flanc. Visage inconnu. Mais pas les lunettes d'aviateur qui lui ceignaient le front. Pour l'avoir eu comme voisin de palier quelques temps, il savait reconnaître l'étrange accoutrement de William Jigglespark ; William que Fye disait avoir vu entrer ici.
Au loin, Céleste tentait un Revelare infructueux.
Eloïs fut a peu près certain que ce macchabée était le 'William' de tout à l'heure quand il tomba sur la baguette magique qu'il tenait toujours mollement. Ses membres n'étaient pas encore tétanisés par la rigidité cadavérique, celle ci ne se manifestant que plusieurs heures après la mort. Une large plaie se dessinait sur son torse et l'apprenti Auror supposa qu'elle avait été faite à l'arme blanche. Elle était profonde mais courte, ce n'était pas un Sectumsempra. Il se releva lentement. Sauf qu'aucune lame ne se trouvait dans les parages.
La baguette du mort et la sienne dans la main droite, il trouva à trois mètres de là une cape sombre et en partie calcinée qu'il souleva du sol en la tenant à bout de bras comme s'il saisissait un Lethifold.
"Céleste." appela t il.
"Ca semble être 'Jigglespark' mais visiblement c'était une apparence factice."
Il marqua un temps de pause quand son mentor se tourna vers lui.
"Tu as vu quelqu'un entrer avec cette cape sur le dos ?"


Fye Celeste a écrit:
Fye leva un sourcil interrogateur.
-"Une apparence factice ?"
Fye réfléchit puis ajouta.
-"Hum... Pas bon mais pas bon du tout."
Son cerveau turbinait à mort. Si ce n'était pas wiliam depuis combien de temps ce faux Jigglespark se promenait dans la nature et surtout où était le vrai william.
Il observa la cape. Elle était noire et somme toute assez classique mais surtout en bonne partie brulée.
_"ça pourrait être celle de Malefoy."
Il ajouta allumant par automatisme une cigarette.
-"Tu as pu déterminer les causes de la mort ?"


Eloïs Lyman a écrit:
- Une apparence factice ?
Eloïs haussa les épaules l'air de dire "Quoi d'autre ?" mais tout ce que put clairement voir Fye fut un tressaillement de la cape et le fond derrière son 'caméléon' d'apprenti qui se brouilla une seconde.
- Hum... Pas bon mais pas bon du tout.
"Plutôt oui..."
Eloïs se posait exactement les mêmes questions que Fye sur William. Avait il seulement cotoyer le véritable William Jigglespark depuis qu'il était en formation d'Auror ?
- Ca pourrait être celle de Malefoy. Tu as pu déterminer les causes de la mort ?
Il resta silencieux un moment. Alors il était fort possible que celui qui avait tué le pseudo William soit Malefoy... et que le nuage de transplanage de tout à l'heure lui soit dû. Sauf si une troisième personne s'était joint à la fête. Il fut tenté de lancer un Homenum Revelio.
"Il a une plaie béante sur la poitrine... et je pense que le poumon a été percé. Sans doute une hémoragie... Je n'ai pas trouvé de couteau aux alentours, seulement la cape."
A en juger par la marre de sang qui s'était étalée dans la neige immaculée.
"Après est ce que c'est la cause de la mort... C'est fort probable mais je ne peux pas te l'assurer."
Il désigna la maison de la main tenant la cape.
"Et toi ?"


Fye Celeste a écrit:
Fye écouta d'une oreille le rapport de Lyman se focalisant sur les alentours.
Tout était si calme.
Beaucoup trop calme en fait. Quelqu'un aurait du réagir à l'intérieur.
-"Merci Lyman c'est ce que j'attendais de toi."
Avisant la baguette de la victime inconnue que Lyman avait gardé il lui dit.
-"On analysera la baguette une fois rentré. Très bien que tu l'aies gardé."
Il était fier. Son élève avait vraiment pris de bonnes habitudes.

-"Il y a une barrière autour de la maison. Elle donne l'illusion que la maison est abandonnée mais c en'est pas la réalité. Le problème est de savoir comment briser ou traverser cette illusion."
Il se caressa la barbe de quelques jours qu'il avait. Ce n'était vraiment pas sa spécialité les anti-sortilèges.
Il s'alluma une nouvelle clope.
-"Si tu as des suggestions je t'en prie."


Eloïs Lyman a écrit:
- Merci Lyman c'est ce que j'attendais de toi.
Le jeune homme ne répondit que par un sourire, pourtant conscient le sortilège de Désillusion empêcherait son mentor de le voir. Mais après tout, il n'avait rien fait de particulier, si ? Observer et en tirer les conclusions les plus logiques était à la portée de beaucoup de monde selon Eloïs. Pas besoin d'être un Serdaigle pour ça. Il laissa tomber la cape appartenant sa doute à Malefoy dans la neige pour pouvoir prendre une baguette dans chaque main.
- On analysera la baguette une fois rentré. Très bien que tu l'ais gardé.
Il hocha la tête mais lança quand même un discret Prior Incantato, presque immédiatement interrompu par un Deletrius. Dernier sort lancé ? Un protego. Il avisa le corps à trois mêtres de lui. Pas suffisant en tout cas.
- Il y a une barrière autour de la maison. Elle donne l'illusion que la maison est abandonnée mais ce n'est pas la réalité. Le problème est de savoir comment briser ou traverser cette illusion.
Eloïs grimaça et fourra la baguette du mort dans une poche intérieure de sa cape, poche magiquement aggrandie pour lui permettre d'y mettre toutes sortes d'objets.
- Si tu as des suggestions je t'en prie.
"Tu as tenté un sort, c'est ça ?"
Un Revelare sûrement. C'était la première chose qu'on aurait tendance à lancer en pensant se trouver face à une illusion.
"Et tu penses que si nous tentions d'entrer..."
Une fraction de seconde, cette idée lui parut royalement stupide.
"... nous ne verrions qu'une maison délabrée et vide ?"
Si tant était qu'ils pouvaient entrer... sans être 'gentiment écartés' par un sortilège de protection. Mais nul besoin de l'ajouter pour que Fye saisisse le doute dans la voix de son élève.
[fade](réflexion minimum, je suis 'un peu' malade je ferais mieux au prochain j'ose espérer !)[/fade]


Fye Celeste a écrit:
Elois approuva du chef en disant.
-"Bonne réponse Lyman. on pourrait même en rentrant se faire agresser sans même voir nos agresseurs."
Il finit sa clope et avant d'en allumer une autre dit.
-"Ah au fait j'avais oublié que les abrutis du MI-5 vont vouloir venir pour le corps. Tu l'as beaucoup touché ? C'est le genre de choses qui les font criser."
Le sourire en coin qu'il avait indiquer que cette perspectve ne semblait aps le gêner outre mesure.


Eloïs Lyman a écrit:
- Bonne réponse Lyman. On pourrait même en rentrant se faire agresser sans même voir nos agresseurs.
C'était précisemment ce qu'il redoutait. Il soupira profondément et jeta un regard en biais à la batisse en ruine comme si d'un coup il avait le sentiment qu'elle les observait, moqueuse.
- Ah au fait j'avais oublié que les abrutis du MI-5 vont vouloir venir pour le corps. Tu l'as beaucoup touché ? C'est le genre de choses qui les font criser.
Il était toujours autant impressionné par la rapidité avec laquelle Fye pouvait réduire en cendres une cigarette.
"Le bras pour le retourner... et vaguement ses vêtements  autour de la plaie sur le torse pour la découvrir davantage."
Mais très franchement le fait de faire enrager les moldus des services secrets britanniques n'avait pas l'air de l'inquiéter plus que la perspective qu'on puisse être à ce moment même en train de les observer par delà les rideaux rongés aux mites du premier étage.
"Je ne suis pas sûr que rester à découvert soit la meilleure des choses à faire."
Et surtout pour Céleste qui était complètement visible, lui.
Quant à cette illusion... Il poussa un soupir en l'observant. Ou du moins en fixant la fausse réalité qu'on leur permettait de percevoir...
"Tu penses que si quelqu'un est à l'intérieur, il sait qu'on est là ?" ajouta t il.


Fye Celeste a écrit:
Fye répondit.
-"Dès l'instant où nous sommes sortis nous avons été repéré, inutile de se leurrer. Il ne servirait à rien de se mettre à couvert alors qu'ils savent que nous sommes là."
Il alluma une nouvelle clope.
-"La seule chance que nous avons c'est qu'ils ne t'ont peut être pas repéré. Alors fais moi plaisir blindes ton occlumancie."
La chance qu'il n'ait aps été repéré était maigre mais qui c'est la felix felicis  leur offrait un petit avantage.
Il ajouta perdu dans ses pensées.
-"Très bien pensé de s'installer dans la seule maison qu'aucun sorcier ne voudrait habiter et dont le terrain a été enchanté pour qu'aucun moldu ne la voit."


Eloïs Lyman a écrit:
- Dès l'instant où nous sommes sortis nous avons été repéré, inutile de se leurrer. Il ne servirait à rien de se mettre à couvert alors qu'ils savent que nous sommes là.
Eloïs lacha un bref soupir. Il entendait surtout ne pas rester planté en plein milieu alors que quelqu'un d'invisible à leurs yeux à une des fenêtres pouvait être en train de les pointer de sa baguette avec des intentions plutôt... malsaines.
- La seule chance que nous avons c'est qu'ils ne t'ont peut être pas repéré. Alors fais moi plaisir blindes ton occlumancie.
"Oui oui..." fit il d'une voix faussement distraite.
Voix qu'il avait souvent quand, au contraire, il était concentré à l'extrême.
- Très bien pensé de s'installer dans la seule maison qu'aucun sorcier ne voudrait habiter et dont le terrain a été enchanté pour qu'aucun moldu ne la voit.
Les yeux verts d'eau du plus jeune examinaient les alentours brumeux et enneigés, légèrement plissés. Cet endroit étaient plein de 'fantômes'... Combien de funestes combats y avaient été livrés du temps ou Lord Voldemort laissait planer son ombre sur leur Monde ?
"Enfin ceci ne nous dit pas comment briser l'enchantement..."
Bien que quelque part dans sa mémoire un quelque chose retienne son attention. Il avait déjà lu un dossier faisant référence à une Magie similaire... mais lequel ? Et quand avait il posé ses yeux dessus ?


Chef des Mangemorts a écrit:
Elle sortit de la propriété, petite silhouette emmitoufflée dans sa cape, capuche relevée... seule sa baguette taillée dans un bois clair ressortait contre le bleu foncé de la laine...
Deux personnes l'attendaient, en plus du corps de cet imbécile d'Axel qui avait décidé de passer de vie à trépas en se battant contre Malfoy, et en perdant la petite en plus. Elle était extrémement chagrine.
Et courroucée.
Un des nouveaux arrivants était invisible, mais il devait être lui aussi un Auror,  un jeune en formation surement qu'on devait protéger par des moyens futiles...
Un pas de plus, elle contempla celui qu'elle connaissait déja.
- "Monsieur Céleste..." fit-elle d'une voix veloutée. "Heureuse de pouvoir vous contempler dans mon jardin..."


Fye Celeste a écrit:
Une goutte de sueur glacée descendit le long de l'échine de Fye.
Il déglutit et vit arriver une femme drapé dans sa cape et le visage dissimulée.
*on avait raison*
Il redressa sa baguette et cracha le reste de sa cigarette qu'il était en train de fumer et avait coincer dans un coin de sa bouche.
la cigarette tomba dans la neige où elle se consuma.
-"Qui êtes vous ?"
Aucune réponse ne viendrait surement mais il devait poser la question.
Il avait des tas de choses qu'il aurait voulu dire, des remarques cinglantes et pleines d'esprit mais rien ne vint aussi dressa t'il autant qu'il pouvait ses barrières d'occlumancie et se contenta t'il de répéter.
*merde merde merde, elle n'était pas là, elle n'était pas venue depuis des jours.*
Il s'était attendu à tomber sur des mangemorts mais pas sur celle qu'il soupçonnait d'être leur leader.


Eloïs Lyman a écrit:
Sauf que le problème de l'illusion se retrouva bien vite balayé par un autre bien plus inquiétant en dépit de la frèle apparence sous lequel il se manifesta. Eloïs ne recula pas d'un pas mais ce fut à peine s'il parvint à déglutir. Il jeta un court regard à son Mentor qui s'était figé lui aussi.
- Monsieur Céleste... fit une voix suave quand elle fut assez proche.
- Heureuse de pouvoir vous contempler dans mon jardin...
Quand Fye redressa sa baguette, chose qu'Eloïs perçut du coin de l'oeil, il inspira un grand coup et prit sur lui pour renforcer son occlumencie. Tant qu'il était invisible, il ne pouvait qu'espérer le rester un peu encore, si tant était qu'elle ne savait pas, et c'était bien ce qu'il comptait faire. Il s'attela progressivement à rétablir chaque entrave, à fermer son esprit à toute intrusion, se débarasser de toute émotion superflue.
- Qui êtes vous ?
Les yeux rivés sur la sombre silhouette encapuchonnée qui leur faisait face, l'apprenti Auror douta sérieusement qu'elle répondrait. Avaient ils vraiment besoin d'une réponse ? Qui qu'elle soit, elle ne parlerait certainement pas de sa véritable identité.


Chef des Mangemorts a écrit:
Elle eu un petit rire, trés féminin. Elle dévisagea Fye de haut en bas, en se disant qu'il était vraiment trés séduisant, et que le fait qu'il soit un Auror puissant, et donc son ennemi, était vraiment trés excitant. Ca tombait bien elle avait envie de se battre ... la colère bouillonait en Elle.
- "Qui je suis importe peu, mais ce que je suis prime avant tout... n'est ce pas? Etes vous en forme aujourd'hui, Fye? Le tabac ne vous a t'il pas rongé la santé? Je l'espère..."
Elle posa son regard sur le corps d'Axel une nouvelle fois, et soupira... Ce que c'était de jouer au gendarme et au voleur amoureux... quand on laissait enfin le gendarme vous attrapper, il mourrait. Imbécile.


Fye Celeste a écrit:
Fye ne baissant pas sa garde répondit ne lahcant pas de syeux son adversaire.
-"Fort aimable de vous en inquiéter mais je me porte très bien. Quand à ce que vous êtes je dirais la nouvelle chef des mangemorts. Par les pouvoirs qui mes ont conférés par le ministère de la Magie et au nom du Royaume Britannique je vous demande de vous rendre pour répondre de vos crimes. Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous."
La formule n'était guère à propos mais c'était la procédure.
Il se concentra se disant que sa femme l'attendait et qu'il n'avait pas le droit de mourir.


Chef des Mangemorts a écrit:
Elle fit un pas un arrière, se positionnant de profil, comme pour un duel... mais sa baguette était toujours baissée. Simplement le coup de semonce.
Sa voix baissa d'un ton.
- "Il serait fort dommageable que mon identité soit dévoilée, Fye... Aussi je vous demanderai de prier vos dieux, quelqu'ils soient, de vous accorder suffisement de talent pour que votre compagnon ait le temps de s'enfuir... Je n'aurais aucun scrupule à vous envoyer rejoindre vos encêtres tous les deux..."
Elle se tourna vers l'endroit où l'esprit d'Eloïs flottait.
- "Et s'il vous plait, jeune homme, si par hasard vous en réchappiez... prenez soin de mieux étudier l'occlumencie... vos pensées s'envolent au moins jusqu'à Cambridge."
Elle leva sa baguette.


Eloïs Lyman a écrit:
- Qui je suis importe peu, mais ce que je suis prime avant tout... n'est ce pas ? Etes vous en forme aujourd'hui, Fye ? Le tabac ne vous a t'il pas rongé la santé ? Je l'espère...
- Fort aimable de vous en inquiéter mais je me porte très bien. Quand à ce que vous êtes je dirais la nouvelle chef des mangemorts. Par les pouvoirs qui mes ont conférés par le ministère de la Magie et au nom du Royaume Britannique je vous demande de vous rendre pour répondre de vos crimes. Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous.
Tellement hors de contexte qu'Eloïs aurait pu en sourire dans des circonstances radicalement opposés. Mais là, il n'avait pas envie de rire. Qui aurait eu envie de se marrer face à la descendante auto-proclamée du Seigneur des Ténèbres ? Même pas un de ces hallucinés de Serpentard.
- Il serait fort dommageable que mon identité soit dévoilée, Fye... Aussi je vous demanderai de prier vos dieux, quelqu'ils soient, de vous accorder suffisement de talent pour que votre compagnon ait le temps de s'enfuir... Je n'aurais aucun scrupule à vous envoyer rejoindre vos encêtres tous les deux...
Quand elle se tourna vers lui, il sut ce qu'elle allait lui envoyer au visage. Ses progrès en Occlumencie étaient là mais ne permettaient pas du tout de lutter contre quelqu'un de cette trempe.
- Et s'il vous plait, jeune homme, si par hasard vous en réchappiez... prenez soin de mieux étudier l'occlumencie... vos pensées s'envolent au moins jusqu'à Cambridge.
*Et avec humour en plus...* songea t il, les lèvres pincées, complètement hermétique à ce genre d'esprit mal placé.
Elle savait pertinemment où il était. Quel fou avait il été de seulement imaginer le contraire. Il réfléchissait trop ; combien de fois Renata lui avait conseillé de déconnecter ne serait ce que deux secondes la partie pensante de son cerveau ?
La baguette de celle qui menait les Mangemorts se leva davantage et il redressa la sienne en même temps, le souffle erratique mais à peine audible. Et il disparut dans un son caractéristique pour réapparaitre presque dans le dos de la femme en noir. Sans réfléchir donc ?
"Diffindo !" lança t il en visant sa tête et plus précisemment son capuchon gonflé par le vent d'hiver.
Espoir dingue de mettre à nu son visage. Si elle ne se dévoilait pas, autant lui donner un petit coup de pouce... Ou au moins permettre à Fye d'attaquer à son tour.


Chef des Mangemorts a écrit:
Le sort de Diffindo était une rigolade pour Elle... elle l'écarta donc d'un mouvement d'humeur. Ce qu'elle n'avait pas compté, c'est sur un souffle de vent qui gonffla à ce moment là sa capuche...
Le sort déchira le tissu sur quelques centimètres... ce qui mit la femme en danger, donc en rogne.
Elle s'occuperait de ce petit plus tard.
D'un large mouvement de la main gauche, Elle expedia un sortilège puissant dans la zone où se trouvait Lyman... il l'atteignit pour le projeter comme une grande claque au loin [fade] (à voir sur msn avec Miouk)[/fade]
Son regard ne quitta pas Celeste, sa baguette non plus.
- "Attaque moi, Auror, et laisse ton petit chiot dans sa niche..."


Fye Celeste a écrit:
Fye fut surpris par l'attaque d'elois.
C'était une erreur il avait cédé à la panique.
Par contre ce qui léavait empêché de réagir c'est ce qu'il avait vu. le visage qu'il avait apercu, il le connaissait.
Il baissa quelques secondes sa garde alors qu'elle jetait un sort en direction d'Elois.
- "Attaque moi, Auror, et laisse ton petit chiot dans sa niche..."
Il reprit ses esprits et un sourire en coin répodnit.
-"Me croyez vous assez bête pour attaquer en premier ?"
Blindant son occlumancie il lança une pique de legilimancie. Visualisant son esprit comme une flèche il la lanca tel un archer vers la femme.
Le but n'était plus de lire l'esprit mais juste le heurter.


Chef des Mangemorts a écrit:
Elle sentit l'attaque et se mit à rire doucement...
- "Peut être pas attaquer en premier... laisser le soin à la chair à canon qui vous suit, surement."
Elle se mit en garde. Puis se concentra pour lancer une fleche mentale elle aussi... CA, c'était son domaine...


Fye Celeste a écrit:
Fye subit l'attaque mentale qui l'ébranla sur le coup.
Une migraine s'insinua en lui mais il réussit malgré tout à la contenir avec difficulté.
Elle était plus douée qu'il n'avait cru mais lui non plus n'était pas le dernier sur ce plan là.
Ne pouvant se permettre de rleacher son attention au rpofit de paroles vaines il se tut et ses yeux s'ssombrirent.
Il réitéra l'attaque mentale se sentant un peu comme David face à Goliath et y ajouta un flambios.
De sa baguette naquit aussitôt une boule de feu qui claqua dans l'air en direction de sa victime et resta attachée tel un fouet à la baguette de Fye.


Chef des Mangemorts a écrit:
Elle sentit à nouveau l'attaque mentale mais elle y rit, de son rire très féminin très fluté, mais dans lequel il émanait également une puissance peu commune. Elle la repoussa une fois de plus et un sourire mauvais se dessina sur ses lèvres. Voyant le flambios se diriger vers elle le plus vite possible elle  transplana. Un jet d'eau apparut ensuite sur la baguette de Fye, et elle revint. Elle fixa Fye, et finalement la cape de ce dernier s'enflamma.
"Une dernière volonté messieurs?"
A nouveau ce rire fluté.


Fye Celeste a écrit:
Fye transplana à son tour abandonnant sa cape qui resta à se consumer là où il était à l'instant.
Il réapparut à quelques mètress du sol pour balancer avec sa baguette des flèches nées de sa baguette.
Alors qu'il chutait il retransplana aussitôt et réapparut au sol pas très loin du corps du faux william un genoux à terre et jeta un imepdimenta informulé.
Il était essoufflé cela lui avait demandé  beaucoup d'efforts de concentration.


Eloïs Lyman a écrit:
Projeté en arrière, Eloïs retomba sur le flanc dans la poudreuse sept ou huit mètres plus loin. Il lâcha un faible juron en se redressant, son bras droit fourmilla un instant mais il lui suffit qu'il le bouge un peu pour que celui ci cesse de faire des siennes. Rien de cassé. Il se releva rapidement une fois assuré qu'il disposait toujours de l'avantage du sort de Desillusion. Juste avant de les rejoindre au coeur de cette bataille en cercle fermé, il se calma et rétablit comme il put les (minces étant donné son adversaire) barrières de son esprit. Puis il transplana. La cape de Fye venait de prendre feu.
- Une dernière volonté, messieurs ?
La main du jeune homme se leva lentement et il transplana de nouveau à l'opposé de Fye quand celui ci abandonna sa cape derrière lui. Son mentor lança un sort. Il fit de même une seconde après :
"Incarcerem !"
Et pour ne pas refaire sa précédente erreur, il transplana de nouveau, quatre mètre en arrière et de façon à être à l'opposé de la batisse 'délabrée'.
Sans attendre le résultat de leurs sortilèges, il lança un Impedimenta lui aussi. Formulé contrairement à Fye Celeste évidemment. Puis de nouveau, il disparut pour se retrouver au niveau de la cape de Draco Malefoy, le dos un peu vouté.


Chef des Mangemorts a écrit:
De flèches atterrirent à ses pied sans la blesser l'auror faiblissait visiblement. Deux sorts lui furent ensuite lancés. Le premier informulé elle sentit ce que c'était parce que son pied droit fut bloqué. Ok... Alors quand elle entendit un deuxième sort elle transplana à nouveau. De là où elle était elle observa les cordes qui tombèrent sans cible. Elle réapparut puis un second impedimentia fut lancé. Elle transplana à nouveau. Puis une fois encore elle revint et lança une attaque mentale à Eloïs, assez forte pour le mettre sur la touche le temps qu'elle s'occupe de son mentor. Elle tendit la main vers lui.
"Endoloris."


Eloïs Lyman a écrit:
Le jeune homme se prit l'attaque mentale de plein fouet et plaqua part réflexe les mains sur ses tempes sans jamais lacher sa baguette pour autant. Un mal de tête d'une violence extrême le submergea et il faillit ne pas pouvoir retenir un faible gémissement de douleur. Ses jambes tremblèrent et il dût serrer les genoux pour ne pas chuter [fade](lourdement xD bwahahahaha et voilà, encore une rèche, y'a pas à dire tu cours comme un con *'video de merde's addict*... hum pardon *reprend*)[/fade]. Ses doigts tressaillirent une seconde quand les maux de tête atteignirent leur paroxysme. Il vouta un peu plus les épaules, se mordit les lèvres et ouvrit lentement les yeux comme s'il se réveillait d'un cauchemar. Il fut presque étonné de se trouver toujours debout et non à terre, tremblant.
[fade](attaque mentale ça fait rudement Pokemon nan ? *se prend une baffe genre Arthur vs Perceval*)[/fade]


Fye Celeste a écrit:
Fye hurla de douleur quand le doloris le toucha.
Il tomba à terre se tordant en tout sens.
Il réussit cependant à reprendre pied et tendit sa baguette vers le corps du faux william sur lequel il lança un levicorpus après quoi il le banlança vers la femme.
Il se releva alors pantelant et dit.
-"Je ne mourais pas aujourd'hui, j'ai encore une promesse à tenir."
Il fonça alors vers son adversaire et transpalna au dernier moment pour réapparaitre derrière elle et lui balançait un stupefix informulé.


Chef des Mangemorts a écrit:
D'un mouvement fluide, Elle pirouetta, et para le stupefix, avant de le renvoyer vers Fye... suivit d'une nouvelle salve d'Endoloris.
- "Allons, allons, monsieur Céleste... me direz vous votre promesse? Pour votre femme surement... laissée veuve et sans enfants, quelle tristesse..."
Et de nouveau, un endoloris.


Fye Celeste a écrit:
Fye Lança un protego évitant ainsi le retour su stupefix qui se perdit mais ne réussit à parer les deux endoloris d'affilé qu'il subit.
Il hurla de douleur et sentit un liquide chaud et poisseux couler de son nez.
Il essaya de se raccrocher  en se focalisant sur sa femme. Il fallait surmonter la douleur et passait audelà. Mais malgré tous ses efforts cette dernière prenait le dessus.


Eloïs Lyman a écrit:
Les cris de douleur de Fye eurent tôt fait de le faire redescendre sur terre. Il transplana une nouvelle fois, exactement dans le dos de leur adversaire commune. A deux contre un, attaquer dans le dos, comme si ça avait une importance à vrai dire... Elle était redoutable. Elle restait redoutable. C'était tout le problème.
"Incendio !" cria t il avant de transplaner à sa gauche près à disparaître de nouveau.
Il ne baissa pas le regard sur Fye. Il aurait fallu être idiot pour quitter des yeux cette femme et il se doutait pertinemment de l'état de son partenaire de mission.
"Protego."
Jusqu'au prochain sort...


Chef des Mangemorts a écrit:
Elle contempla Fye qui se tordait de douleur... quelle tristesse que ce bel homme ait choisi la voie misérable des Aurors... quel dommage qu'ils n'aient pas compris combien ses buts étaient utiles pour la société sorcière et pour l'avenir...
Là, le jeune Auror apparu dans son dos... le bruit d'apparition était caractéristique ainsi que le flux de ses pensées...
- "Incendio!"
- "Couché, le chiot!"
Elle se retourna, pour dissiper les flammes dans un pluie dense de goutelettes d'eau.
- "Protego!"
Intelligement pensé! Mais ce fut le moment que le vent qui soufflait depuis le début de soirée mis à profit pour la trahir... Un journal qui trainait et voletait aux alentours se souleva, et porté par la forte brise flotta juste vers Elle... Il prit feu, et l'eau ne pu l'éteindre, et un lambeau de journal fut poussé vers son visage... qu'il brula surement dans l'obscurité de la capuche car Elle émit un cri de douleur.
Elle se tourna tout à fait vers Lyman qui était apparu sur sa gauche...
- "Je t'avais demandé de PARTIR! Ils engagent des suicidaires maintenant, au ministère?"

Elle tendit sa main, et sa baguette vers Eloïs, lançant d'abord une attaque de révélation pour enlever son sort d'invisibilité, puis un long Endoloris. L'autre main resta plaquée sur le visage.

"Fallait rester chez maman, bébé Auror!"


Fye Celeste a écrit:
Fye pendant ce temps reprit quelques peu ses esprits et vit la femme en train de s'en prendre à Elois.
Elle avait réussi à briser le sortilège d'illusion. Il était déjà heureux qu'il ait duré aussi longtemps.
Fye essuya le sang qui coulait de son nez et bien qu'encore vaseux transplana à nouveau pour apparaitre devant Elois faisant écran de son corps et interrompant l'endoloris par un protego auquel il coupla un nouveau stupefix.
-"C'est moi ton adversaire et je ne suis pas encore à terre."
Il se mit en position prêt à faire un nouveau protego pour permettre à son coéquipier de se remettre.
Il envoya par légilimancie tout en continuant à faire face à la femme à Elois.
*Lyman pars.*


Eloïs Lyman a écrit:
- Fallait rester chez maman [fade](ça c'est raté pr Eloïs)[/fade], bébé Auror !
La souffrance fut telle que ses jambes cédèrent et qu'il se retrouva à genoux le front contre la neige, les bras croisés contre lui sans pouvoir retenir un cri. Ses doigts s'agrippèrent à sa cape comme s'il s'accrochait désespérément à  quelque chose de réel, n'importe quoi d'autre que cette douleur qui se répandait lentement en lui comme une créature visqueuse dont on ne peut se défaire. Il tomba de côté et leva un instant les yeux sur cette femme bien que sa vue brouillée ne distingue rien d'autre dans l'ombre que sa silhouette et la neige à ses pieds. Il se ramassa sur lui même dans un gémissement et se figea progressivement. Reprendre le contrôle sur la souffrance. Facile à dire.
Puis tout cessa. Aussi violemment que ça avait commencé. Il roula sur lui même pour se remettre à genoux tandis que la voix de Fye tonnait :
- C'est moi ton adversaire et je ne suis pas encore à terre.
*Lyman, pars.*
Il releva la tête aussi vite que s'il s'était pris une giffle. Son regard avait perdu toute lueur hagarde. Qu'il parte ? En admettant qu'il soit du genre à fuir, il ne l'aurait jamais fait seul. C'était impensable. Laisser derrière lui son équipier pour sauver sa peau n'avait rien d'assez tentant pour qu'il transplane et se mette en sûreté.
"Non..." fit il d'une voix si faible qu'elle en était fragile.
Mais son choix n'avait rien de hésitant. Sa main se referma lentement sur sa baguette.
[fade](bon, pour le testament... enfin passons, Bonne saint Valentin Bàid, je te le faxe ^^… et tant qu’à faire, trépassons dignement ! *sort son épée et…* Mécrééaaaaaaannnnnnnts !!)[/fade]


Chef des Mangemorts a écrit:
- "Bien. Je suis désolée, Celeste... mais je dois te rendre parjure..."
Elle semblait presque triste sur ces mots...
"Mais peut être, pas tous de suite... admire, Lyman..."
La baguette se tendit... un arc de lumière fusa jusqu'à Fye...


Fye Celeste a écrit:
Fye soupira. Il en attendait héalas pas moins de son élève.
Il lui marmonna.
-"Tu es fou."
Mais garda pour lui le sourire et le merci qu'il avait au bord des lèvres.
Le protego que préparait fye lui fit éviter le diffindo qu'avait envoyait la femme. Ce dernier fut dévié et trancha net une branche d'un des arbres du jardin.
Tout en renvoyant de nouvelles flèches depuis sa baguette Fye dit.
-"Je tiens toujours mes paroles."


Chef des Mangemorts a écrit:
- "Miaou!" fit simplement la femme, en renvoyant un autre sort, plus puissant cette fois.
L'arc lumineux s'infléchit en direction d'Eloïs...


Fye Celeste a écrit:
Fye se jeta par réflexe devant Elois le poussant à terre mais ne put se protéger.
L'arc lumineux rougeoya et une gerbe de sang éclata alors que Fye hurlait de douleur.
Il vit avec effroi que son bras gauche avait disparu au profit d'un moignon pissant le sang au milieu de l'avant bras.
Le membre trainait à terre répandant du sang sur le manteau de neige du jardin.
Aveuglé par le douleur et pris de vertige Fye fallit tomber en arrière mais se reprit avec la plus grande difficulté et leva comme il put sa baguette.
Il déglutit, cracha un caillot de sang et dit se trournant vers son élève.
-"Elois, pars. Tu dois prévenir les autres."
C'était la toute première fois qu'il l'appelait par son prénom. I le regrettait à présnet il aurait du le faire plus tôt. Il aurait voulu aussi lui dire qu'il était fier de lui mais il savait qu'il n'aurait pas le temps.
Il fonça alors en avant vers la ministre qui se cachait sous la cape de la chef des mangemorts en hurlant "Incendio" et ajoutant.
-"Madame la Ministre voici ma démission !!"
Sa dernière pensée alla à sa femme se disant qu'il ne pourrait en effet pas tenir sa promesse.


Eloïs Lyman a écrit:
- Tu es fou.
Ces paroles eurent l'étrange capacité de le faire vaguement sourire tandis qu'il se remettait debout. Fou. Depuis le jour où il avait signé pour devenir Auror, une part de lui en avait l'intime conviction. Et ces mots avaient un agréable fond aussi étrange que ça puisse paraître.
- Je tiens toujours mes paroles.
Mais la femme en face d'eux souffrait d'une folie toute autre. Mais une brève seconde, sans doute au mauvais moment, ses jambes tremblèrent et il se déconcentra de leur adversaire pour ne pas retomber à genoux [fade](endurance, endurance...)[/fade]. Fye se jeta entre eux et le jeta à terre. Le jeune homme se retourna et se remit debout en chancelant et sursauta presque quand son regard stoppa sur le membre sanguinolent qui tâchait le sol enneigé. Ses yeux se levèrent subitement sur Fye et il croisa son regard souffrant.
- Eloïs, pars. Tu dois prévenir les autres.
Son apprenti lui rendit un regard à la fois horrifié et nerveux mais il recula d'un pas. Le fait qu'il l'appelle par son prénom avait quelque chose de terrible, comme une parole empressée avant de ne plus jamais le faire. Il ne put que faire de même.
"Mais Fye..."
Mais quoi ? Sa promesse ? Il refit un pas vers les deux mages puis pila net.
- Madame la Ministre, voici ma démission !!
Son coeur manqua un battement et il ramassa sa baguette, à terre depuis sa chute forcée, avant de lever les yeux sur son mentor qui courait vers l'ignoble femme dont l'identité lui avait sauté au visage. Comme s'il n'arrivait à détacher son regard de son mentor, il attendit la toute dernière seconde avant de disparaître à l'instant où le vent se levait à nouveau.
[fade](edi : un ptit lien pr la route)
[=> [u]Environs de Pré au Lard[/u]][/fade]


Chef des Mangemorts a écrit:
Enervée par ce revirement du sort, Elle para le sort de Fye, et lui envoya un autre endoloris qui le jeta à terre...
- "Ministre de la Mort, Celeste... tu le saluera pour moi..."
Du coin de l'oeil elle vit Lyman transplaner, et elle enleva sa capuche pour que l'Auror mourant voie son visage. Ses lèvres portaient une marque de brulure fraiche sur le côté droit, et elle ne semblait pas exulter... en sentiment proche de l'accablement flottait sur ses traits.
- "Je n'ai plus envie de m'acharner sur toi, Celeste... Tu viens de faire une grave erreur, ce garçon est le prochain sur ma liste..." De nouveau un endoloris... Puis elle soupira. "Allez bonne nuit, tous mes regrets pour votre dame..."
Elle prononça l'avada cette fois.
Elle observa un instant le corps sans vie de Céleste, celui d'Axel... Elle se baissa, ferma les yeux de son jeune comparse... puis elle vit un trait sombre dans la neige malmenée... une baguette... Seul Céleste avait encore la sienne en main... et celle d'Axel ne lui ressemblait pas. Ce pouvait il que Malfoy ait laissé tomber la sienne? Elle la ramassa et sentit l'énergie sourdre d'elle, puis revenir encore plus forte... l'objet était miraculeusement puissant. Elle rit de bonheur, puis prit celle de Céleste, un objet commun.
Et puis elle transplana.

_________________
Matthew Manwë
ex serdaigle
bibliothécaire de Poudlard
élu Mister Freeze 2006 par sorcière coquine magazine, pour vous servir.


sprite by Selnou.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:46 (2017)    Sujet du message: 14 Février 2007

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SerpenSortia Index du Forum >>> Autres lieux >>> Londres >>> Godric Hollow Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo